Conseils

Eleveuse diplômée et experte du bien-être animal, je vous transmets ci-dessous quelques conseils pour chaque étape de la vie du chat, quotidien, réflexion, notes, vacances….

La musique

Une musique douce et relaxante est bénéfique pour nos amis les chats britishs, ils sont sensibles à une gamme de fréquences sonores plus large que l’oreille de l’humain.

Chaque matin, je change de station, j’arrête le côté classique et le nettoyage se fait en dansant, mes petits britishs sont habitués, une bonne humeur générale pour démarrer une belle journée.

La musique a des effets thérapeutiques reconnus sur nos amis les britishs elle représente un environnement apaisant surtout en notre absence.

No stress

Une prise Feliway, contribue au bien être du chat et aide le chaton british shorthair à s’adapter à un nouvel environnement, contrôle un comportement de stress.

Dangers

Le pire des dangers est la fenêtre oscillo battante le parfait piège mortel.

Attention aux balcons non grillagés.

Les jardins prochent route.

L’arrière des appareils ménagers.

Ranger les files électriques dans une gaine de protection car le chaton pour les mordiller.

Les plantes d’intérieur comme le ficus ou le chlorophytum, le muguet, le lierre etc sont toxiques, tout comme l’ail, l’oignon et l’échalotte.

La cuisine est la pièce de la maison la plus dangereuse, on y trouve la plaque chauffante, des casseroles d’eau bouillante, des couvercles de boîtes de conserves.

Attention au fer à repasser, votre chat british shorthair peut jouer avec le cordon électrique et recevoir ce lourd objet chaud sur lui.

Le lave linge, votre chat british peut s’y être endormi dedans.

Les intoxications par produits ménagers.

Une séance de couture peut permettre au chaton d’avaler une aiguille.

« PENSER CHAT »

 

Les vacances avec ou sans son chat british

Le chat a rarement une place dans les projets de vacances.

Si c’est le cas, cela nécessite de l’organisation en amont, comme celle de rechercher un lieu qui accepte les animaux. On peut trouver des hôtels et gîtes qui acceptent les chats. Certains campings exigent le carnet de vaccinations. 

Une balade sur la plage avec votre chat en choisissant un harnais adapté est un agréable moment de découverte si votre complicité le permet.

Cependant, il est parfois mieux que votre petit british ne vous accompagne pas. Je vous déconseille la pension, le british n’aime pas se mélanger à d’autres chats inconnus du jour au lendemain. Il est préférable de le faire garder à domicile, ou faire appel à des personnes qui n’ont pas la chance d’avoir un animal mais qui ont envie de garder le votre. Pensez à lui laisser un vêtement imprégné de vote odeur pour le rassurer.

Le troisième âge du british shorthair

La longévité du chat british shorthair est équivalente à celle d’un chat de gouttière. Une douzaine d’années c’est déjà bien. Il commence à ressentir le poids des années.

A partir de quatorze ans les chats changent, le poil est moins soyeux, les mouvements sont plus lents. Le pelage du vieux chat british shorthair est feutré, formant des tapons sur le dos, il a des difficultés à faire sa toilette. Les griffes s’allongent par manque d’exercice. La pupille apparaît opalescente. Il entend moins bien. Les dents sont entartrées et commencent à tomber. Il est à noter aussi un amaigrissement.
Le vieux chat british shorthair a besoin d’être encore plus choyé au chaud et doit recevoir une alimentation adaptée.

Le chat british shorthair et l’enfant

Le british shorthair chaton ou même adulte adore rapidement toute sa petite famille pour peu que chacun se comporte bien à son égard. Le chat demande en général du respect bien plus qu’un chien, il peut devenir rapidement méfiant. Ne laissez pas le jeune enfant agacer son chat british shorthair. L’enfant ne doit pas toujours être à mobiliser le chat. Ce dernier aime être seul, observer, dormir au calme. Il viendra de lui même partager des jeux. Le british est pour un enfant doux, le compagnon nounours vivant idéal.